La Suisse, sur le podium des producteurs de déchets

Les déchets, la Suisse, où en sommes-nous ?

La Suisse est le deuxième plus gros producteur de déchets en Europe avec un beau chiffre de 730kg par an et par personne (source Eurostat, 2014).  Si la Suisse est réputée être propre, elle doit sa réputation à son système de ramassage de déchets très efficace. En réalité, c’est une question de perspective : ceux qui travaillent à la voirie voient les déchets que nous citoyens lambdas voyons rarement. Je pense que si tu te baladais un samedi ou un dimanche matin au bord du lac, tu verrais que la Suisse et ses habitants ne sont pas si propres que ce qu’ils en ont l’air !

Pour commencer, qu’est-ce qu’un déchet ?

La notion de déchet est diverse et variée, mais la notion que je vais traiter est celle de l’objet qui ne nous sert plus : cela peut aller du pull qui traîne dans ton placard depuis des années jusqu’aux restes de nourriture que tu jettes tous les jours. J’ai décidé de prendre une notion large pour t’aider à voir l’ampleur du problème mais aussi pour t’aider à trouver des solutions.

Pourquoi on produit autant de déchets ?

La question peut paraître simpliste mais elle est cruciale pour pouvoir nous  questionner sur nos mauvaises habitudes et tenter d’y apporter une solution.

Des actes qui choquent : jeter ses déchets volumineux par terre (bouteille en PET, cannette de bière, mouchoirs etc.)

Des actes qui passent très souvent inaperçu : Les mégots. Dans les villes à proximité de lacs ou de rivières, les mégots peuvent se retrouver directement dans nos eaux par les bouches d’égout, qui souvent ne passent pas par une étape d’épuration. Un seul mégot pollue 500 litres d’eau ! Donc pense à ton petit cendrier portable que tu oublies dans ton tiroir 😉

Le gaspillage alimentaire. Trop souvent je vois des amis jeter une quantité de nourriture effrayante… Il faut prendre l’habitude de garder les restes dans les Tupperware, mais aussi utiliser les parties de fruits et légumes qu’on n’utiliserai pas : faire griller ses graines de courge, utiliser les épluchures pour faire du bouillon de légumes et j’en passe ! (Voir des idées  recettes zéro gaspi bientôt sur le site !)

Le suremballage. Pour certains il est flagrant, mais pour une très grande majorité le plastique est une banalité. Il faut penser à acheter en vrac, ne pas mettre UNE seule pomme dans un sac pour la peser (oui j’ai déjà vu des gens faire ça, pareil avec les autres fruits mais le pire c’est les bananes…). ( Voir zero waste switzerland)

Ton impact

Tu peux changer tes habitudes quotidiennes petit à petit : commencer par le cendrier portable, refuser les pailles, consommer moins de viande, et même acheter en vrac ! Il faut qu’on sorte du cercle vicieux de la surconsommation, car nous suisses.ses avons la chance d’avoir ce niveau de vie mais nous pouvons aussi croire aux changements proposés pour changer notre place dans le classement des gros producteurs  de déchet.

Ce sont des solutions qui ont un impact réel sur l’environnement et sur la pollution. Tu verras c’est un minimum d’effort mais pour un max de satisfaction personnelle!

Liens utiles:

https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Waste_statistics/fr

https://zerowasteswitzerland.ch/

https://www.youtube.com/watch?v=fd-g5iLmY1M#action=share

                 

Une réflexion au sujet de « La Suisse, sur le podium des producteurs de déchets »

Laisser un commentaire

*

code