OPINIONS: Yasmina Savoy PLR

Ce n’est qu’en faisant rien qu’on fait tout juste.” Cette phrase sortie de la bouche d’une résidente dans un EMS dans lequel j’ai travaillé un été, résonne encore dans ma tête. Je venais de laisser tomber une bouteille d’eau à terre, lorsque cette gentille dame avait alors tenté de me réconforter avec cette expression. Cette affirmation m’a dès lors accompagnée et continue de m’accompagner dans mon quotidien puisqu’elle est représentative de mon état d’esprit et plus particulièrement des raisons qui m’ont poussée à m’engager en politique.


J’ai eu la chance de naître dans une famille où le débat faisait partie de la vie quotidienne. Grâce à des parents engagés dans les associations de la région, qui ne dérogeaient jamais à leur devoir de citoyen, j’ai vite pris goût à l’engagement et à la politique. C’est premièrement vers le conseil des jeunes du canton de Fribourg que mon engagement s’est porté. Il s’agit d’une commission « apartisane” extraparlementaire composée de jeunes de tout le canton. De par son but principal qui est de lutter contre l’abstentionnisme chez des jeunes (Selon les enquêtes VOTO réalisées après chaque votation populaire, le taux de participation des jeunes âgés de 18 à 29 ans oscille entre 27 % et 35 %[i]), le conseil des jeunes me paraissait une excellente entrée dans le monde associatif. En effet, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai entendu mes amis se plaindre du manque d’emplois, de la route qui n’est pas en bon état ou que sais-je et qui en même temps, paradoxalement, n’usait pas de leur droit de vote. Afin de lutter contre ce désintérêt de la chose public, et ce manque d’engagement, j’ai, par le conseil des jeunes, organisé des débats, distribué des explications neutres sur les votations…


Pour donner suite à un engagement sans couleur politique, il me semblait logique de m’engager pour les valeurs que je défendais : la liberté, l’ouverture. C’est au sein du  PLR que j’ai trouvé ces valeurs.

De par mon éducation, mes parents m’ont toujours donnée beaucoup de liberté, tout en me laissant assumer mes choix et leur conséquences et je crois en ce système. Contrairement à certains courants politiques, j’ai foi en la capacité de chaque citoyen de décider par lui-même, personne n’a à choisir pour autrui ce qu’il doit consommer, dire ou ce qu’il doit faire de son corps. Bien sûr pour imaginer des citoyens libres et responsable, cela implique une éducation de qualité à la base, afin de donner les clés à chacun de décider par lui-même et pour lui-même. Mon amour pour la démocratie va dans ce sens. En effet, dans l’optique où chaque citoyen est responsable de ses choix, et n’a pas à se faire imposer par une classe politique un mode de vie, il est important que chacun participe  en donnant son opinion par son vote.

Dans la situation actuelle, il est plus que jamais important que chacun profite des possibilités qui lui sont offertes, en allant voter.

[i] https://www.fspj.ch/blog/participation-politique-des-jeunes/comportement-selectif-des-jeunes-adultes-aux-urnes/

Laisser un commentaire

*

code